25 au 27 mai 2017 : Congrès conjoint VVWL-BMS-SBPMef, inscrivez-vous !

La journée du 27 mai est consacrée à la SBPM.
Toute personne (non membre de la SBPM) qui s’inscrira et participera à cette journée-là aura droit à une e-cotisation gratuite pour l’année 2017.
Pour les détails relatifs à la e-cotisation, voir Affiliation, remplir le formulaire e-cotisation de découverte 2017 en indiquant "inscrit(e) au congrès conjoint" après avoir barré la mention 10 € et l'envoyer par mail au secretariat sbpm@sbpm.be.
Programme de la journée dédiée à la SBPM : Programme SBPMef
Annonce Congrès conjoint : http://themathconf2017.be
Attention : les inscriptions doivent se faire AVANT le 1er mai !

Jeudi 11 mai 2017 : Université du Luxembourg, après-midi de réflexion à l'attention des enseignants et chercheurs

Après-midi relative à la transition entre l'arithmétique et l'algèbre articulée autour d'exposés avec des professeurs invités et d'ateliers de discussion rassemblant des enseignants du primaire et du secondaire.

Campus Belval, Université du Luxembourg,  de 14h00 à 18h00. Pour plus de renseignements, voir l' AFFICHE

Contact : Isabelle Demonty, isabelle.demonty@ulg.ac.be

Mercredi 10 mai 2017 : Université du Luxembourg, conférence sur la problématique du lien entre les mathématiques et le langage

Il s'agit d'une conférence donnée en anglais par Luis Radford, professeur canadien bien connu de la communauté internationale en didactique des mathématiques. La conférence se tiendra à 17h00 au Campus Belval, Maison du Savoir, MSA 4.500
Pour plus de détails, voir  Poster conférence Luis Radford
Contact : Isabelle Demonty ,  isabelle.demonty@ulg.ac.be
 

Mercredi 26 avril 2017 : conférence à l'Institut des Hautes Etudes de belgique

Une histoire des trous noirs, vue par un physicien, par le Prof. Eric GOURGOULHON

Directeur de recherche au CNRS, Observatoire de Paris-Meudon, Université de recherche Paris Sciences et Lettres (Diderot)

Résumé

Même si une certaine "préhistoire" existe dans le cadre newtonien, l'histoire des trous noirs commence véritablement avec la solution des équations de la relativité générale obtenue dès 1915 par Karl Schwarzschild.
Je décrirai la lente compréhension de cette solution au cours de la première moitié du XXe siècle.
L'exposé se poursuivra avec la solution de Kerr (1963), avant d'aborder "l'âge d'or de la théorie des trous noirs" (1965-1975), qui culmina avec le théorème "d'absence de chevelure".
Ce théorème joue un rôle clé dans les tests de relativité générale sur le point d'être réalisés, à travers des observations des trous noirs et de leur environnement proche, aussi bien en ondes électromagnétiques qu'en ondes gravitationnelles.

Où  et quand ?

INSTITUT DES HAUTES ÉTUDES DE BELGIQUE
Le mercredi 26 avril 2017, à 19h, Salle Baugniet (rez-de-chaussée de l’Institut de Sociologie de l’ULB), Av. Jeanne 44 - 1050 Bruxelles

Entrée libre

Samedi 22 avril 2017 : conférence organisée par le centre Altaïr

Conférence de Simone Gutt (ULB)
« Qui entre ici sortira peut-être géomètre »


Auditoire F (Forum, Campus Plaine, ULB) de 10h à 12h

Entrée: 4 €, gratuit pour les étudiants et les membres Altaïr

Renseignements : Luc Lemaire, llemaire@ulb.ac.be

AFFICHE :  Conférence Simone Gutt

Vendredi 21 avril 2017 : séance de séminaire du CREM

La dernière séance de cette année scolaire/académique du séminaire du CREM aura lieu le vendredi 21 avril 2017, de 14h à 16h, dans les locaux du Campus Nivelles de la HE2B , Haute École Bruxelles-Brabant, rue Émile Vandervelde 3 (l’accès au local sera fléché à partir des entrées principale et arrière de l’école).

Monsieur Jean-Paul Doignon (ULB) nous présentera un exposé intitulé « Enseigner les mathématiques à l’aide de l’ordinateur :  échange de pratiques et l’exemple d’ALEKS ».

En voici le résumé :

Consacrée à l’usage de l’ordinateur dans l’enseignement des mathématiques, la séance commencera par un tour de table : quels logiciels, quels outils en ligne utilisent actuellement les participants (et sur quel matériel) ?  Lesquels méritent recommandation ?  Quels avantages apporte l’ordinateur ?  Quels souhaits les participants formuleraient-ils pour le futur ?  Et finalement, quels objectifs sont atteints suite à l’introduction de l’ordinateur dans une classe de mathématique ?  De mon côté je parlerai du logiciel ALEKS utilisé aux Etats-Unis chaque année par plus de deux millions d’utilisateurs, du jardin d’enfants à la première année d’université (les curieux peuvent déjà googler ALEKS).  Une de ses particularités est qu’il teste régulièrement les acquis des élèves et utilise les résultats du test pour proposer les notions suivantes à apprendre.  Le modèle mathématique sous-jacent, conçu en collaboration avec Jean-Claude Falmagne (UC Irvine et fondateur de la société ALEKS, aujourd’hui incorporée à McGraw-Hill Education), sera brièvement décrit.

L'accès au séminaire est libre. Néanmoins, pour des questions d'organisation, il est souhaitable que les professeurs accompagnés d'un groupe d'étudiants assez nombreux le signalent par mail au plus tard la veille de l'exposé. Si vous avez besoin d’une attestation de présence, n’hésitez pas à en faire la demande à l’avance.

Contact : Julie Fanuel, info@crem.be

 

 

Événements à venir