SBPMef

La Société Belge des Professeurs de Mathématique d'expression française

Programme du mardi 25 août

Remarque importante: L’accueil se fera uniquement sur le site de Nimy (UMONS), Ă  l’amphithĂ©Ăątre Gutenberg, avenue du champ de mars 8 (de 9 h Ă  11 h 30) en parallĂšle de la ConfĂ©rence de Madame Artigue et de la sĂ©ance acadĂ©mique.
AprÚs quoi, un apéritif sera offert au restaurant Houzeau (boulevard Dolez 69, en face de la Haute Ecole) et suivi du repas de midi.

8h30Accueil
9h30Ouverture du congrĂšs
9h45MichĂšle Artigue 1,2,3,4
La recherche didactique face aux défis de l'enseignement des mathématiques
11hSéance académique
11h30Transfert
12h00Apéritif
12h30DĂźner
13h45 Ă  15h00Laure Ninove 2
La droite mĂšre, un problĂšme d'origami
Jalal Soussi ( Casio) 3
La calculatrice graphique pour dĂ©cloisonner ‘Les lois de probabilitĂ© ‘,

Déprogrammé
Lamon Joëlle 1,2
Histoires de miroirs et de symétries
Dirk De Bock 1,2,3,4
« À bas Euclide ! » MathĂ©matique Moderne au SĂ©minaire OECE de Royaumont
Pierre LapĂŽtre 2,3
ProblĂšmes d'arpenteurs
15h00Pause café
15h30 à 16h45Françoise Delpérée et Virginie Loward (Casio) 3
La calculatrice graphique au service des UnitĂ©s d’Acquis d’Apprentissage « Statistique Ă  deux variables » (5BUAA1, 5GUAA1, 5SUAA1)
Bertrand Françoise 1,2,3,4
Origami et buckyballs
Van Geet Patricia 2
La mathématique des drapeaux (européens)
Michel Roelens 2,3
Qui ne cherche pas ne trouve pas
Jean Van Schaftingen 3,4
Prix Abel et problÚme mathématique
16h50 à 17h20Valéry Stasser et Daniel Justens dans une mise en scÚne de Michaël Parys 1,2,3,4
Mathéùtralisons?!
17h30 Ă  19hVisite de la Maison des Maths

1 : enseignement fondamental, 2 : 1re, 2e et 3e du secondaire
3 : 4e, 5e et 6e du secondaire, 4 : enseignement supérieur


Résumés


8h30

Accueil

Emplacement :
UMons
Amphithéùtre Gutenberg
Avenue du champ de mars 8
Nimy (Mons)

9h45

MichĂšle Artigue

La recherche didactique face aux défis de l'enseignement des mathématiques

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur

Emplacement :
UMons
Amphithéùtre Gutenberg
Avenue du champ de mars 8
Nimy (Mons)
Enseigner les mathĂ©matiques n’a sans doute jamais Ă©tĂ© chose facile mais les difficultĂ©s de cet enseignement, son image, contrastent tout particuliĂšrement aujourd’hui avec la vitalitĂ© de cette discipline, la richesse de ses connexions avec un nombre croissant de domaines, sa prĂ©gnance croissante dans le monde actuel, avec aussi la conviction de plus en plus partagĂ©e qu’une formation mathĂ©matique de qualitĂ© doit ĂȘtre assurĂ©e Ă  tous les Ă©lĂšves. Les dĂ©fis sont nombreux et se transforment sans cesse. En quoi la recherche didactique peut-elle nous aider Ă  les relever ? C’est Ă  cette question que je m’attacherai dans cette confĂ©rence en montrant comment cette recherche nous aide progressivement Ă  mieux comprendre les processus complexes d’enseignement et d’apprentissage des mathĂ©matiques, en montrant qu’elle nous fournit des moyens d’action mais en pointant aussi certaines de ses limites. Ce faisant, je soulignerai la diversitĂ© de ce champ de recherche au carrefour des contextes et des cultures et les implications et sa fonction de vigilance dans un monde oĂč l’éducation est un enjeu majeur.
Fichiers joints:
Mons.pptx
Mons1.pdf

13h45 Ă  15h00

Laure Ninove

La droite mĂšre, un problĂšme d'origami

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire

Emplacement : Local 006
L'exploration de quelques plis dans une feuille carrée nous amÚnera à conjecturer puis démontrer des propriétés surprenantes.
Cet élégant problÚme de Kazuo Haga met en jeu des notions de géométrie plane du secondaire inférieur.

Un article sur ce sujet est paru dans Losanges n°12.
Michel Roelens a créé une figure interactive sue GeoGebra qui permet de travailler les différents cas. Elle est disponible sur "geogebratube" à la page http://www.geogebra.org/material/show/id/85807
Jalal Soussi ( Casio)

La calculatrice graphique pour dĂ©cloisonner ‘Les lois de probabilitĂ© ‘,

Déprogrammé

Niveau : 4e, 5e et 6e du secondaire
Au cours de cet exposé/atelier, nous allons parcourir au travers de plusieurs exemples concrets et détaillés les différents liens entre les lois de probabilité, les suites, les limites, le calcul différentiel, le calcul intégral, et les graphiques. Nous utiliserons ensemble la calculatrice graphique (CASIO FX-CG20) pour décloisonner les trois lois de probabilité : Loi Normale, Loi Binomiale, et Loi de Poisson.
Lamon Joëlle

Histoires de miroirs et de symétries

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire

Emplacement : Local 007 - Cuisenaire
A partir de jeux de miroirs, nous retrouverons des résultats classiques sur les symétries et les rotations. Nous proposerons ensuite de les appliquer dans quelques jeux de positionnement et de mouvements. Enfin, nous observerons des utilisations originales des symétries au cours de l'histoire.
Documents de l'atelier sur le site http://www.jeuxmath.be/ressource/
Dirk De Bock

« À bas Euclide ! » MathĂ©matique Moderne au SĂ©minaire OECE de Royaumont

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur

Emplacement : Local 023
Le sĂ©minaire de l'OECE « New Thinking in School Mathematics » qui fut organisĂ© du 23 novembre au 5 dĂ©cembre 1959 Ă  Royaumont (France) correspondit au coup d'envoi de « la mathĂ©matique moderne », un mouvement qui passionna la Belgique jusque dans les annĂ©es 80. C'est Ă  Royaumont que Jean DieudonnĂ© lança son cri de guerre « À bas Euclide ! » et qu'il y dĂ©finit, avec la collaboration de confĂ©renciers et de dĂ©lĂ©guĂ©s issus de 16 Pays europĂ©ens, des Etats-Unis et du Canada, les contours d'un nouveau curriculum pour les mathĂ©matiques. En nous basant sur une lecture de « MathĂ©matiques Nouvelles », le compte-rendu officiel de Royaumont et sur des tĂ©moignages « de premiĂšre main » nous reconstituerons les dĂ©bats qui ont eu lieu Ă  Royaumont. Nous tenterons ensuite de montrer comment les propositions issues de Royaumont se sont rĂ©pandues dans les divers pays europĂ©ens et comment elles y ont Ă©tĂ© accueillies.
Pierre LapĂŽtre

ProblĂšmes d'arpenteurs

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire

Emplacement : Local 022
Dans des situations concrĂštes comme la division d’un triangle en cinq surfaces Ă©gales ou la construction d’un angle de 180°/7 ou celle d’un pentagone rĂ©gulier, les arpenteurs de jadis, les bĂątisseurs de cathĂ©drales, les gĂ©omĂštres ont utilisĂ© des mĂ©thodes souvent empiriques. Les rĂ©sultats obtenus Ă©taient parfois exacts, parfois approximatifs tout en restant acceptables. Le but de l’atelier est l’étude de cette gĂ©omĂ©trie vivante dans quelques cas issus du livre de Jean-Louis BRAHEM, " Histoires de gĂ©omĂ©tries et de gĂ©omĂštres". Selon le cas on dĂ©montrera que la mĂ©thode utilisĂ©e est exacte ou on Ă©valuera l’erreur commise produite par une mĂ©thode approximative.
L’utilisation de GeoGebra permettra d’illustrer certaines situations.
Fichier joint:
SBPM41MonsCorr.pdf

15h30 Ă  16h45

Françoise Delpérée et Virginie Loward (Casio)

La calculatrice graphique au service des UnitĂ©s d’Acquis d’Apprentissage « Statistique Ă  deux variables » (5BUAA1, 5GUAA1, 5SUAA1)

Niveau : 4e, 5e et 6e du secondaire

Emplacement : Local 021
CongrĂšs 2015 - RĂ©gression et calculatrice graphique - Slides

CongrĂšs 2015 - RĂ©gression et calculatrice graphiqueAu cours de cet atelier, nous allons parcourir, grĂące Ă  un exemple concret et dĂ©taillĂ©, les processus/compĂ©tences Ă  dĂ©velopper dans le cadre d’un ajustement linĂ©aire. Nous utiliserons ensemble la calculatrice graphique (Casio Graph 35+ et CG20) pour calculer les coefficients de la droite de rĂ©gression et le coefficient de corrĂ©lation. Nous verrons ensuite comment afficher simultanĂ©ment nuage de points, point moyen et droite de rĂ©gression. Et enfin nous interprĂ©terons, critiquerons les coefficients obtenus et expliquerons comment faire le lien entre l’orientation du nuage de points et le coefficient de corrĂ©lation.
Bertrand Françoise

Origami et buckyballs

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur

Emplacement : Local 006
Lors d’une journĂ©e rĂ©gionale APMEP Lorraine, un atelier « Objets en 3D et Origami » animĂ© par Louisette Hiriart et Christelle Kunc, m’a fait dĂ©couvrir les « buckyballs».
 partir de pliages et d’assemblages de petits carrĂ©s de papier, il est possible d’obtenir des pentagones et des hexagones rĂ©guliers qui permettent de construire des polyĂšdres (dodĂ©caĂšdre, buckyball Ă  soixante sommets,tube,
).
Je vous propose de réaliser ces pliages et de construire ces polyÚdres.
Van Geet Patricia

La mathématique des drapeaux (européens)

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire

Emplacement : Local 022
drapeauxL'observation des drapeaux est une leçon d'histoire, de géographie et... de géométrie! Rapports, médiatrices, fractions de grandeurs, trisection d'un segment...Voilà quelques ingrédients qui nous permettront de « mathématiser » des drapeaux.
Fichier joint:
drapeaux.pdf
Michel Roelens

Qui ne cherche pas ne trouve pas

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire

Emplacement : Local 007 - Cuisenaire
«Qui cherche trouve» dit le proverbe. En mathĂ©matiques, ce n'est pas toujours le cas. Mais sans chercher, on ne trouve pas, sinon la tĂąche n’est qu’une opĂ©ration de routine et non un « problĂšme ». Trouver, en grec, se dit «heuriskein ». Les heuristiques sont des petites stratĂ©gies qui peuvent aider Ă  trouver, telles que « chercher en sens inverse », « faire un dessin », « trouver un motif rĂ©gulier » ... Pour trouver une solution Ă  un problĂšme mathĂ©matique, les heuristiques ne suffisent pas. Il est important de disposer de bonnes connaissances mathĂ©matiques. En outre, il faut ĂȘtre capable de contrĂŽler son propre processus de recherche et il est utile d’avoir confiance en soi. Mais dans cet atelier, nous nous concentrerons sur les heuristiques. Les participants rĂ©soudront certains problĂšmes (accessibles pour des Ă©lĂšves de diffĂ©rents Ăąges et niveaux) et nous analyserons les heuristiques qui s’appliquent. En guise de conclusion, nous donnerons la parole Ă  György PĂłlya lui-mĂȘme, l’inventeur des heuristiques en maths.
Jean Van Schaftingen

Analyse, équations différentielles et géométrie en compagnies de Nash et Nirenberg (Prix Abel 2015)

Niveau : 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur

Emplacement : Local 023
John Nash et Louis Nirenberg ont reçu cette année le prestigieux prix Abel,
«pour leurs contributions saisissantes et fructueuses à la théorie des
équations aux dérivées partielles non linéaires et ses applications à
l’analyse gĂ©omĂ©trique».
En partant de concepts et de résultats de base en analyse comme le théorÚme
fondamental, la longueur d’une courbe ou la dĂ©rivĂ©e seconde, nous examinerons
quelques problÚmes en analyse, en équations différentielles et en géométrie
qu’ils ont Ă©tudiĂ©, les solutions qu’ils y ont apportĂ©es et des outils qu’ils
ont développés.

16h50 Ă  17h20

Valéry Stasser et Daniel Justens dans une mise en scÚne de Michaël Parys

Mathéùtralisons?!

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur
«?Les maths ne servent à rien?». Si vous en avez assez d'entendre cette sentence sans fondement, ce petit spectacle d'une durée (adaptable) de 20 à 45 minutes est pour vous et vos élÚves. Une succession de dialogues, de monologues et de chansons originales ayant l'utilité des maths pour sujet vous amusera ou vous énervera (c'est selon) en vous proposant des réflexions critiques et de vraies applications alternant avec des moments de poésie ou de mauvaise foi, le tout avec un fil conducteur?: l'humour des maths ... pardon, l'amour des maths.

17h30 Ă  19h

Visite de la Maison des Maths

Emplacement :
La « grande » maison des maths
Rue du Coron, 105
7390 Quaregnon

La Société Belge des Professeurs de Mathématique est une Association Sans But Lucratif