SBPMef

La Société Belge des Professeurs de Mathématique d'expression française

Programme du mardi 23 août 2016

Mercredi 24 août >

8h30Accueil
9h30Ouverture du congrès
9h45RĂ©gner Isabelle 1,2,3,4
Effet interférent des stéréotypes de genre sur les performances des filles en Mathématiques
11hSéance académique
12h30Dîner
13h45 Ă  15h00Borceux Francis 3
La quadrature du cercle.
Van Geet Patricia 2
Pistons les maths !
Legrand Catherine 2,3,4
Sur le terrain : de la statistique au Big Data !
GĂ©rard Isaline et Solhosse Michelle 2,3
Les anamorphoses
Gouy Michel 1,2,3,4
Est-ce bien raisonnable? Utiliser un jeu de cartes dans le cadre de son enseignement des mathématiques. (exposé)
15h00Pause-café.
15h30 à 16h45Goichot François 2,3
Mathématiques au VIème siècle
Justens Daniel 3,4
Les maths du financier et de l'actuaire : je vous assure qu'elles ont de l'intérêt
Solhosse Michelle 3,4
Les probabilités sont-elles malades?
Scrève René 2
Des pistes didactiques pour le CE1D.
Gouy Michel 1,2,3,4
Est-ce bien raisonnable ? Utiliser un jeu de cartes dans le cadre de son enseignement des mathématiques. Atelier
17h30 Ă  19hVisite de la brasserie Bertinchamps

1 : enseignement fondamental, 2 : 1re, 2e et 3e du secondaire
3 : 4e, 5e et 6e du secondaire, 4 : enseignement supérieur


Résumés


9h45

RĂ©gner Isabelle

Effet interférent des stéréotypes de genre sur les performances des filles en Mathématiques

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur
La sous-représentation des femmes dans les filières et carrières scientifiques est un constat récurrent au niveau international. Problématique pour de multiples raisons, notamment éthiques, juridiques et économiques, cette sous-représentation est également au cœur du débat sur l’idée d’une infériorité des femmes dans les sciences dites « dures ». Observée à partir de tests standardisés, l’infériorité des femmes serait évidente à partir du lycée, principalement en mathématiques, et sur les items les plus difficiles des tests. D’où l’idée qu’en mathématiques, les femmes atteindraient leurs “limites biologiques” plus vite que les hommes. Depuis une vingtaine d’années, les travaux sur l’effet de menace du stéréotype (Steele, 1997) ont permis d’apporter un nouvel éclairage sur les inégalités hommes/femmes en mathématiques. Les différences observées sont considérées comme l’expression de contraintes sociales et culturelles (plutôt que de contraintes essentiellement biologiques) en rapport avec l’action d’un stéréotype forçant les femmes à se comparer défavorablement aux hommes dans les disciplines scientifiques. Confrontées à des tests difficiles, les femmes subiraient une pression supplémentaire liée à la crainte de confirmer ce stéréotype. L’anxiété et la distraction cognitive qui en résultent viendraient interférer avec la réalisation du test et conduiraient les femmes à produire des performances suboptimales. Nous illustrerons l’influence subtile de la menace du stéréotype dans le maintien des inégalités hommes/femmes en mathématiques, à travers la présentation des résultats de diverses recherches fondamentales et appliquées. Nous illustrerons également les différentes interventions qui ont été proposées pour lutter contre le phénomène de menace du stéréotype et pour encourager les filles/femmes à davantage investir les filières scientifiques, véritable enjeu de société aujourd’hui.

13h45 Ă  15h00

Borceux Francis

La quadrature du cercle.

Niveau : 4e, 5e et 6e du secondaire
Quel est exactement le problème ? Qu’est-ce qui faisait espérer que l’on puisse le résoudre ? Comment en est-on arrivé à prouver son impossibilité ?
Fichier joint:
SBPM-Borceux.pdf
Van Geet Patricia

Pistons les maths !

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire
Je cours, tu cours, il court...après les maths. Mais où court - il ? Sur une piste, mais laquelle ?
L'occasion de découvrir qu'il y a, mathématiquement, autant de modèles différents de pistes d'athlétisme que de coureurs ! Mais elles ne sont pas toutes praticables...
Lesquelles construire et pourquoi ?
Legrand Catherine

Sur le terrain : de la statistique au Big Data !

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur
Sur le terrain… ce que l’on trouve de plus en plus ce sont des données ! Face à ces données, le rôle du statisticien est double : organiser leur collecte et ensuite les analyser pour pouvoir distinguer le signal d’intérêt du bruit … Bien qu’encore très jeune, le métier de statisticien est aujourd’hui en pleine évolution. En effet, la quantité de données à disposition sur le terrain est de plus en plus grande, ces données proviennent de sources de plus en plus variées, et on entend de plus en plus parler de « Big Data ». Mais de quoi s’agit vraiment ? Quels sont les défis du Big Data, et quelles en sont les opportunités ? Dans cet exposé, nous présenterons quelques grandes idées de base de la statistique, les positionnerons par rapport au Big Data, donnerons quelques exemples d’applications « sur le terrain », et exposerons un aperçu du métier de statisticien, aujourd’hui et demain !
GĂ©rard Isaline et Solhosse Michelle

Les anamorphoses

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire
Cet atelier, consacré aux anamorphoses, sera l'occasion de remettre au gout du jour les anciennes méthodes géométriques utilisées par les peintres pour représenter en 2 dimensions un objet de l'espace.
Des toutes premières anamorphoses aux plus récentes, des plus basiques aux plus spectaculaires, de Brunelleschi à Beever, nous examinerons les différentes règles auxquelles les artistes soumettent leurs œuvres tout en osant même nous essayer à l’exercice.
Gouy Michel

Est-ce bien raisonnable? Utiliser un jeu de cartes dans le cadre de son enseignement des mathématiques. (exposé)

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur
L’exposé permettra à travers différents exemples de montrer tout l’intérêt d’utiliser un jeu (ici le bridge) pour travailler différentes compétences utiles en cours de mathématiques. De nombreux exemples et témoignages issus des travaux menés en collège et en lycée seront proposés. Lors de l’exposé et de l’atelier complémentaire, les collègues auront l’occasion de tester différentes activités. La connaissance du jeu n’est pas nécessaire pour suivre ces animations. Les quelques règles à connaître seront expliquées au fur et à mesure des besoins. Il est à noter que le travail réalisé se base sur le minibridge qui n’est finalement qu’un jeu de Bataille amélioré. De nombreux documents permettant à chacun d’expérimenter dans ses classes les différents points évoqués seront disponibles à l’issue de cette journée.

15h30 Ă  16h45

Goichot François

Mathématiques au VIème siècle

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire
L'Arithmétique de Boèce, écrite peu après 500, a servi de manuel pendant près d'un millénaire. Après une brève présentation de l'auteur et de l'œuvre, on décryptera quelques pages d'un manuscrit. Les extraits peuvent servir de support à différentes activités au niveau secondaire, sur l'arithmétique bien sûr mais aussi pour l'introduction aux suites numériques.
Fichier joint:
Boece_SBPMF.pdf
Justens Daniel

Les maths du financier et de l'actuaire : je vous assure qu'elles ont de l'intérêt

Niveau : 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur
Entre axiomatique et modèle scientifique : les mathématiques de l'actuaire.
Les mathématiques actuarielles n'ont pas la cote. Et c'est regrettable : ce sont des mathématiques citoyennes, de très haut niveau, construites à des fins éthiques et riches en promesses de recherche. Elles illustrent avec pertinence des pans entiers de l'analyse, de l'algèbre et du calcul des probabilités. L'exposé vous proposera un voyage dans cet univers particulier oscillant sans cesse entre maths et réalités, de l'élémentaire au sublime."
Solhosse Michelle

Les probabilités sont-elles malades?

Niveau : 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur
Le dépistage de maladies en effectuant des analyses sanguines coute cher. Peut-on imaginer des analyses groupées pour réduire les dépenses de la sécurité sociale?
La simulation informatique et les probabilités nous aideront à y voir plus clair.

Scrève René

Des pistes didactiques pour le CE1D.

Niveau : 1re, 2e et 3e du secondaire
Une présentation des pistes didactiques du CE1D 2015 et 2016.
Intervention de différents acteurs de l’élaboration du CE1D, suivie d’une discussion ouverte.
Gouy Michel

Est-ce bien raisonnable ? Utiliser un jeu de cartes dans le cadre de son enseignement des mathématiques. Atelier

Niveau : enseignement fondamental, 1re, 2e et 3e du secondaire, 4e, 5e et 6e du secondaire, enseignement supérieur

La Société Belge des Professeurs de Mathématique est une Association Sans But Lucratif